UNSa ORKYN'
UNSa ORKYN'

 

UNSA Fédération Commerces & Services

Orkyn
21 rue Jules FERRY

93177 Bagnolet

 

Commentaires ? Questions ? Critiques ? Veuillez m'envoyer un email pour me contacter.

Merci.

 

Email :

philippe.curaudeau@unsa-orkyn.fr

 

Vous pouvez aussi visiter de le site de l'UNSA

www.unsa.org

HEURES SUP - UN PREMIER PAS VERS LA VICTOIRE

Petit rappel chronologique des faits

 

Durant toutes les réunions de négociation sur le temps de travail 2015 & 2016, nous n’avons cessé de dénoncer les heures supplémentaires ni récupérées ni rémunérées.

 

Mars 2016, lors de l’arrivée de notre nouveau DG, 4 délégués syndicaux adressent une mise en demeure à la direction pour solutionner le problème des heures sup non payées.

 

Avril 2016, nous saisissons la cellule Ethicall, qui répond que toutes les heures sup sont payées ou récupérées !!! Non non, vous ne rêvez pas, quand on vous dit que ce machin ne sert à rien !

 

Juin 2016 en fin de Comité d’entreprise, notre ancienne DRH informe les délégués syndicaux que les horaires des cadres et assimilés seront tracés dès Janvier 2017 !

 

Novembre 2016, l’inspecteur du travail, effectue une visite au siège de l’entreprise et rappelle que le non paiement intentionnel des heures supplémentaires constitue un délit de travail dissimulé (art L8221- 1 à 5 du code du travail). Il prend note de la mise prochaine d’un système d’enregistrement de la durée du travail pour les populations cadres et assimilés, et rappelle qu’il convient d’épurer le passif car la prescription sur les salaires est de trois ans.

 

Au comité d’entreprise de janvier 2017, l’UNSA et la CFTC interrogent la direction :

 

Vous nous avez annoncé qu’à partir du 1er janvier 2017, la société met en place des outils de suivi des heures des AMT. Pouvez-vous nous les présenter ?

Quelle communication avez-vous fait auprès des managers ? Quelle communication avez-vous fait auprès des AMT ?

Pouvez-vous nous indiquer le budget prévisionnel des Heures supplémentaires générées et l’impact sur le résultat de l’entreprise ?

 

Réponse de notre nouvelle DRH : « nous ne sommes pas en mesure de faire un retour aujourd’hui sur ce point car tout n’est pas finalisé. »

 

Nouvelle interpellation des élus UNSA et CFTC au comité d’entreprise du 22 février.

 

Et enfin oh surprise la DRH nous informe de la mise en place dès le 1er mars d’un décompte du temps de travail sur Chronogestor.

 

Ce qui était impossible devient possible !

 

Le non contrôle  et le non paiement des heures sup. était donc bien intentionnel !

A l’heure ou un candidat à la Présidence de la République nous indique que rien de ce qu’il faisait n’était illégal mais nous présente quand même ses excuses qu’en sera-t-il d’une société pour qui l’éthique est soit disant au cœur des préoccupations, mais qui fraude allègrement les cotisations sociales ?

 

That is the question/Là est la question ! Comme dirait Pénélope ou William SHAKESPEAR.

 

Alors attention, il convient maintenant de faire valider vos heures sup.

 

La note de la DRH adressée à tous les managers rappelle que nous sommes bien dans le cadre d’un contrat de travail de 37 heures. La journée de travail hors heure supplémentaire est donc de 7h24  

 

 

Vous commencez plus tôt ? vous terminez plus tard ?

vous déjeuner en moins d’une heure ?

Interrogez votre manager

A combien d’heures correspond votre profil ?

 

Car au delà des ces 7h24, débutent les heures supplémentaire qui doivent être récupérées ou rémunérées à un taux de 125% pour les 8 premières heures et de 150% pour les suivantes

 

Enfin un petit rappel de la DRH, vos managers ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas

 

Un collaborateur ne doit jamais travailler plus de 6h en continue.

La durée de la pause déjeuner est de 0h30 minimum et ce jusqu'à 2h maximum.

Le temps dû d'une journée ne doit pas dépasser 10h.

 

Alors si votre manager, tente de vous faire signer une feuille d’horaire hebdomadaire de 37h, alors que vous en avez fait plus ou beaucoup plus : Refusez de signer et prévenez vos élus UNSA

 

Si l’organisation de votre travail ne vous permet pas de déjeuner, prévenez nous.

 

La seconde étape sera de récupérer ou se faire payer les arriérés d’heures sup conformément à ce que préconise l’inspecteur de travail.

 

Vous pouvez compter sur nous